Europe  >  France >  Midi-Pyrénées  >  Lot >   Cazals-Salviac

Le tourisme et la Communauté de communes

L’attractivité touristique d’un territoire se confond rarement avec les seuls périmètres du territoire communal.

Aussi, la compétence tourisme est souvent exercée par les structures intercommunales qui correspondent davantage aux destinations touristiques et sont souvent une échelle plus pertinente pour mener une politique touristique cohérente, visible et efficace.

Cette compétence a donc été transférée par les communes à la communauté de communes.

Dans le cadre de ses statuts et notamment par sa compétence tourisme, la Communauté de communes Cazals-Salviac confie donc les missions de service public en matière d’accueil, d’information, de promotion touristique à l’Office de Tourisme du Pays de Cazals-Salviac.

Il est ainsi signé tous les trois ans une convention d’objectifs et de moyens avec l’Office de Tourisme qui s’engage dans une démarche partenariale avec la communauté de communes. Dans le cadre de cette convention triennale (2013-2015) et afin de permettre à l’office de tourisme d’atteindre les objectifs fixés, la communauté de communes s’engage à lui attribuer des moyens financiers, matériels et humains. Ainsi, elle octroie à l’office de tourisme une subvention annuelle forfaitaire de fonctionnement qui s’élève à 44 000 € pour l’année 2013.

En termes de moyens matériels, la communauté de communes met gratuitement à disposition de l’office de tourisme deux locaux à usage d’accueil ; rue de la République à Cazals et bd Hugon à Salviac. Elle prend également en charge les dépenses de fonctionnement et d’entretien de ces locaux. Pour ce qui est des moyens humains, les crédits nécessaires au paiement des salariés et charges des salariés de l’office de tourisme sont inclus dans la subvention de fonctionnement. De plus, la communauté de communes met à disposition de l’association un emploi de direction, sous statut de la Fonction Publique Territoriale.

Cette compétence tourisme s’exerce aussi à travers la restauration et mise en valeur du petit patrimoine de pays et l’entretien et le balisage des chemins de randonnées d’intérêt communautaire. On peut d’ailleurs citer un exemple de réalisation qui a porté sur ces deux missions : le relais-étape «le Pigeonnier des Condamines» ; exemple de valorisation du petit patrimoine bâti sur le chemin de St Jacques de Compostelle, voie de Rocamadour par le GR 652.